Le vélo et mes parents

Papa

Tu m’as appris les étoiles

Et pour moi le ciel est une immense escale,

Tu m’as appris que la vie est un grand jeu

Où il ne faut pas se brûler les yeux

Papa tu voulais que je grandisse bien

Et j’ai cherché mon chemin

De matins de colère en matin de chimères

Les années ont passé,

Les querelles se sont envolées

Et si parfois, nos chemins se sont séparés,

Peu importe, tu es, papa,

L’homme qui m’a tellement donné.

Un poème de C. Sergera dans la carte postale de Totales Créations, que j’ai achetée à Paris en février 2005.

Un grand rappel: Un jour, je suis rentré de mes vacances chez ma grande-mère à Koh Sotin (Kg.Cham) par vélo avec mon père. Ma mère aussi, elle m’a conduit à l’école par vélo tous les jours.


%d bloggers like this: